Actualités

    Bilan Actionaria 2016 : Une édition à l’image des entrepreneurs français : toujours plus dynamique et tournée vers le digital

     

    ​25 601 visiteurs - + de 100 exposants - 120 conférences et animations - 10 600 auditeurs aux conférences – 2.2 millions d’impressions sur Twitter 

    Actionaria, Salon de l’investissement en entreprise, événement de référence dédié aux investisseurs individuels qui s’est tenu les 18 et 19 novembre au Palais des Congrès, sous la thématique « Donnez un nouveau souffle à votre épargne » a une nouvelle fois fait le plein de visiteurs. 25 601 personnes se sont déplacées pour comprendre ou affiner leur compréhension sur les fondamentaux de l’investissement en entreprise cotée ou non, saisir de nouvelles opportunités d’investissement, ou échanger avec les nombreux chefs d’entreprises présents sur le salon.
     
    « Dans un contexte de baisse de l’actionnariat individuel, nous sommes ravis d’avoir pu accueillir un nombre de visiteurs stable par rapport à l’édition 2015. La grande majorité de nos exposants sont enthousiastes et très satisfaits de la qualité des contacts réalisés pendant ces 2 jours.  Cela nous permet de confirmer, que tout en étant une tribune ouverte à tous, le Salon reste le plus grand rassemblement entre les investisseurs individuels et les entreprises qu’elles soient cotées ou non. » Précise Blandine Fischer, Commissaire général du salon Actionaria et Directrice du Pôle Finance/Assurance chez Infopro Digital.

    Lire la suite 

    Compte-rendu de la rencontre avec les actionnaires de la Société Générale - Salon Actionaria - vendredi 18 novembre 2016

    Très heureux de se retrouver à cette séance traditionnelle d’échanges sur le salon Actionaria, Philippe Heim, Directeur financier du groupe, a rappelé que les activités de Société Générale se répartissent entre la banque de détail en France (sous les marques Société Générale, Crédit du Nord et Boursorama), la banque de détail à l’international et les services financiers aux entreprises (leasing, gestion de flottes automobile, assurances…) et enfin la banque de financement et d’investissement. Très équilibré, ce modèle assure une répartition équivalente des revenus et du capital, avec environ un tiers pour chaque division. Pour Philippe Heim, « la vertu du modèle Société Générale est de pouvoir absorber les chocs macro-économiques, comme en ce moment la faiblesse des taux en zone euro : seule la partie Banque de détail en France est impactée par les taux négatifs, mais nos revenus sur nos métiers continuent de progresser (+2,6% au 3ème trimestre) ».
     

    Blandine FISCHER : "Actionaria, le rendez-vous annuel des investisseurs"

    Interview de Blandine FISCHER, Commissaire général du salon Actionaria par Romain DION, Directeur de la rédaction délégué du Revenu

    Les exposants vous parlent d'#Actionaria16 // AIR LIQUIDE

    Patrick RENARD, Directeur du Service actionnaires d'Air Liquide

    "Participer à Actionaria, c’est avant tout pour Air Liquide aller à la rencontre de ses actionnaires et témoigner de leur importance pour le Groupe. A cette occasion les 28 experts du Service actionnaires sont mobilisés pour répondre aux questions de gestion de compte, fiscalité, transmission…"
     

    Lettre ouverte : Actionaria se mobilise aux côtés d'acteurs de la promotion de l'investissement individuel 

     

    Parce que les entreprises sont le moteur essentiel
    de la croissance de notre pays

     
    Parce que l’investissement en entreprise est nécessaire à leur croissance et au développement de l’économie française
    Parce qu’investir en entreprise, c’est être partie prenante d’un projet de long terme et participer à la vie économique de notre pays 
    Parce que les actions d’entreprise restent le placement le plus rentable en France sur le long terme 
    Parce qu’être actionnaire ne devrait pas être l’apanage de quelques-uns 
     
    Et pour que l’actionnariat soit accessible à un plus grand nombre.
     
    Pour la promotion de l’investissement en entreprise, nous demandons que des mesures concrètes soient prises en 2017 afin d’encourager l’investissement individuel en France.
    • Nous attendons des actions de pédagogie à l’échelle nationale autour des entreprises et des marchés financiers pour permettre à chacun/e de comprendre les bases de l’investissement en entreprise
    • Nous souhaitons que les conseillers bancaires puissent mieux accompagner leurs clients en matière d’investissement
    • Nous demandons que les notaires soient formés aux questions de transmission des actions pour mieux conseiller leurs clients
    • Nous demandons des mesures fiscales favorables à l’investissement en entreprise tenant compte des risques pris par les actionnaires et de l’intérêt de cet investissement pour l’économie française


    Nous croyons à l’avenir de l’actionnariat individuel en France. Et vous ?
    Épargnants, passez à l’action !

     
    Signataires
    Blandine FISCHER, Commissaire général, SALON ACTIONARIA
    Caroline de La MARNIERRE, Présidente fondatrice, CAPITALCOM
    et Porte-parole, OBSERVATOIRE DES ACTIONNAIRES D’AVENIR
    Christian SCHRICKE, Délégué general, ASSOCIATION NATIONALE DES SOCIÉTÉS PAR ACTIONS
    Aldo SICURANI, Délégué général, FÉDÉRATION DES INVESTISSEURS INDIVIDUELS ET DES CLUBS D’INVESTISSEMENT

    Les exposants vous parlent d'#Actionaria16 // AUTORITE DES MARCHES FINANCIERS - AMF

    Claire Castanet, Directrice des relations avec les épargnants, Autorité des marchés financiers

    « L’AMF est présente depuis de nombreuses années sur le salon Actionaria. C’est pour nous une occasion unique de rencontrer les épargnants que nous protégeons et informons toute l’année via notre site et sur Facebook. Venez nous rencontrer ! » 
     

    Les exposants vous parlent d'#Actionaria16 // PRE-IPO

    Jean-Emmanuel Vernay, Directeur Général, PRE-IPO

    « Actionaria nous offre l’opportunité de présenter au public des sociétés à fort potentiel avant leur introduction en bourse. C’est également l’occasion de présenter PRE-IPO, première plateforme de crowdfunding à proposer ce type d’opération. »
     

    Les exposants vous parlent d'#Actionaria16 // ALBIOMA

    Frédéric MOYNE – Directeur Général d’Albioma

    « Albioma peut compter sur le soutien de plus de 15 000 actionnaires individuels.
    Cette année encore, Actionaria nous offre l’opportunité d’aller à leur rencontre, et de partager avec eux notre engagement en faveur d’une énergie plus propre ! »
     

    Les exposants vous parlent d'#Actionaria16 // WAVESTONE

    Pascal IMBERT - CEO de Wavestone

    « Être présents à Actionaria nous permet de rencontrer nos actionnaires individuels et de présenter au public les actualités du cabinet. Cette année sera particulièrement l’occasion d’échanger autour de notre nouvelle marque et de son lancement. »

    Crowdequity et crowdlending : des nouveaux produits financiers pour diversifier ses placements 


    Par Good Morning Crowdfunding   

    Complémentaires, parallèles et proches du crowdfunding classique tout en étant bien différents, l'equity et le lending sont deux systèmes de financement participatif qui permettent aux entreprises, startups et entrepreneurs en tous genres de faire financer leurs projets tout en s'engageant pécuniairement auprès de leurs investisseurs.

    Ces deux méthodes s'inscrivent dans dans des logiques financières opportunistes et parfois même dans une démarche d'investissement sur le long terme car elles sortent du cadre et des considérations d'ordre solidaire initialement conférées au financement participatif, faisant des contributeurs, de véritables "epargn'acteurs" du projet.

    Ce qu'il faut garder en tête, quand on se met au lending ou a l'equity, c'est que contrairement au crowdfunding, qui récompense les participants d'une campagne en accessoires ou goodies, ces deux derniers engagent les entreprises, notamment le lending qui donne lieu à une ouverture de leur capital. Dans le cas de l'équity, les contributeurs deviennent de véritables actionnaires à part entière qui vont booster ou relancer l'activité et aussi récuperer un gain sur leur investissement. Pour ceux qui s'engagent dans le crowdlending, en revanche, le principe se rapproche du système de prêt bancaire mais dans une version plus simple et accélérée qui convient à la plupart de typologie de projets. Bien évidemment, ces deux modes d’investissements sont complémentaires mais ne se font pas dans le même temps.

    En raison des taux de rendement qui font parti du jeu en crowdlending et crowdequity et qui sont potentiellement attractifs si on les compare à ceux des produits d'épargne classiques, de plus en plus de français osent franchir le pas et investissent dans des TPE, des PME ou des startups grâce à ces solutions simples, pratiques et rapides à mettre en oeuvre qui récompensent tous ceux qui prennent part au jeu. 

    Pour en savoir davantage sur ces méthodes de financement participatif et leur valeur ajoutée en terme de placements produits financiers, rendez vous sur www.goodmorningcrowdfunding.com . Vous y retrouverez de nombreuses fiches et conseils ou outils pour vous familiariser avec le financement participatif.

     

    "Salon Actionaria : Dans un monde dématérialisé, les gens ont besoin d'être rassurés" Blandine FISCHER, Actionaria 

    40% des Français ne savent pas définir « l’économie réelle ». Ce sera un thème fort du salon Actionaria le 20 et 21 novembre 2015. Blandine Fischer présente le salon et les principaux rendez-vous et ateliers qui seront disponibles : espace start up, espace patrimoine, espace analyse technique… Pourquoi les salons ont toujours autant de succès?



    Blandine Fischer, commissaire général du salon Actionaria et Philippe Lemagueresse, Directeur Général d’OpinionWay sont les invités du débat sur Direct gestion

    Retrouvez l'interview ici 

    Copyright (c) 2015 www.TVFinance.fr

     

    Les français et l'économie réelle


    Axée, cette année sur la thématique de l’économie réelle, l’édition 2015 du salon mettra en avant le lien existant entre l’investissement en entreprise et le soutien de l’économie.
    C’est dans ce cadre qu’Actionaria a souhaité évaluer et analyser la perception des Français et des investisseurs individuels de l’économie réelle et leur connaissance de l’investissement en entreprise.
     

    Principales conclusions : 
     
    • La notion d’économie réelle demeure floue aux yeux des Français et ne parle, à date, qu’aux investisseurs individuels.
     
    • Une fois la notion d’économie réelle expliquée, c’est avant tout l’angle de la consommation et non pas celui de l’entreprise qui est perçu par les Français comme le meilleur moyen de soutenir l’économie.
     
    • Les Français demeurent méfiants à l’égard des formes classiques de l’investissement en entreprise. Leur aversion au risque, renforcée par un pessimisme marqué quant à l’évolution de l’économie française, les poussent à se méfier d’un investissement qu’ils jugent risqué et peu transparent. Les investisseurs sont un peu plus mesurés, conscients de la rentabilité potentielle et de la dimension participative de ce type d’investissement.
     
    • Pour autant, les Français ne sont pas, par principe, hostiles à l’investissement en entreprise dès lors que ce dernier fait sens à leurs yeux. Les Français se montrent en effet très intéressés à l’idée d’investir dans une entreprise qu’ils créeraient, ou dans l’entreprise pour laquelle ils travaillent. 

    Consulter l'étude dans son intégralité 

     

    Interview de Guy Loichemol, Partner chez Havas Worldwide Paris

    imagePar Didier Hameau, Rédacteur en chef de Boursier.com à l'occasion d'une rencontre avec les valeurs moyennes organisée par le salon Actionaria

    Question : Avec la crise financière le nombre d'actionnaires a sensiblement baissé ces dernières années. Où en est-on exactement ? 

    Guy Loichemol : Les derniers chiffres connus, fin 2014 donnent 3,7 millions d'actionnaires individuels en France, alors que l'on en dénombrait 7 millions en 2009. Havas Paris a dressé le portrait de ces actionnaires à l'occasion d'une étude, "Actionnaires individuels, cassons les idées reçues". On s'est aperçus dans le cadre de cette étude que 41% sont des actionnaires qui ne sont pas vraiment motivés par la Bourse
     

    Communication financière : quelle stratégie pour les small et mid caps ?
     

    imagePar Didier Hameau, Rédacteur en chef de Boursier.com à l'occasion d'une rencontre avec les valeurs moyennes organisée par le salon Actionaria

    L’équipe d’Actionaria emmenée par Blandine Fischer, a invité le 1er juillet 2015 une quinzaine de PME cotées à partager un petit-déjeuner-débat à Paris sur le thème : "Communication financière : quelle stratégie pour les small & midcaps ?" Eric Forest, le PDG d’EnterNext, place de marché paneuropéenne à destination des entreprises dont la capitalisation boursière est inférieure à un milliard d’euros, et Guy Loichemol, Partner chez Havas Worldwide Paris, spécialiste en communication vers les actionnaires individuels et les salariés